Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 15:43
après une petite pause, reprise du comparatif de l'offre cinématographique sur Caen, Rouen et Rennes...

L'agglomération caennaise bénéficie, on l'a vu, d'une programmation variée, notamment en raison de la reprise de films anciens.
Avantage Caen donc, sur ce terrain.

En revanche, Rouen se rattrape en proposant une gamme plus large de sorties récentes, et en les maintenant plus longtemps à l'écran. Les nouveaux films semblent moins y chasser les longs-métrages des semaines précédentes, au contraire de Rennes.

répartition des séances en fonction de l'ancienneté de sortie des films programmés

A Rennes, un tiers des films programmés du 29 juillet au 4 août étaient des sorties nationales de la semaine. Difficile de leur échapper pour les spectateurs rennais, puisque ces nouveautés monopolisent à elles seules 40 % des séances proposées dans l'agglomération... Et pas question d'attendre trop longtemps avant de se décider à aller voir le film qui intéresse : au-delà d'un mois-un mois et demi d'exploitation, aucun film ne trouve plus sa place sur les écrans rennais (à l'exception de Etreintes brisées, d'Almodovar).

A Rouen, la situation est tout autre. Au cours de la même semaine d'observation, les nouveautés ne représentent qu'un quart de l'ensemble des séances. Les autres longs-métrages ont du coup une chance plus grande de prolonger leur carrière. Les films en exploitation depuis un mois ou plus pèsent en effet un tiers des projections. Il est ainsi possible aux spectateurs rouennais de voir des films vieux de deux ou trois mois (Anges et démons, Incognito, Millenium, La nuit au musée 2, Terminator renaissance), voire plus encore (La première étoile, La vague et même Slumdog Millionaire). Ces séances de rattrapage typiquement rouennaises ne sont cependant accessibles qu'aux cinémas Gaumont du centre-ville. Elles permettent de donner une deuxième, voire une dernière chance, à des films que le multiplexe du même groupe, situé en périphérie, ne peut plus ou ne veut plus laisser à l'affiche. Cela dit, l'audace est toute relative, puisque les sessions de rattrapage concernent avant tout des films très grand public, plus quelques films a priori moins porteurs mais ayant connu un succès public inattendu (La vague, Slumdog Millionaire).

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats locales
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Doc Statistic

  • : Le blog de Doc Statistic
  • Le blog de Doc Statistic
  • : Faire rimer amour du cinéma et goût du chiffre !
  • Contact

Critiques-analyses de films

Recherche

Archives