Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 21:55

Anticipons un peu le communiqué du CNC (qui ne saurait tarder) : juin restera comme le premier faux-pas de l'année 2010.
Avec très probablement une fréquentation inférieure à 11 millions d'entrées, il s'agira d'un des plus mauvais mois de juin de la décennie.

Un regard sur le palmarès des 30 films ayant fait le plus d'entrées du 2 au 29 juin le comfirme très vite : la suite de Sex and the city arrive en tête avec seulement 1,2 millions d'entrées, tandis que l'adaptation du jeu vidéo Prince of Persia et La tête en friche de Gérard Depardieu (par Jean Becker) complètent le podium en ne faisant que frôler le million. Quel contraste avec ces derniers mois, où pour dominer le box-office, il fallait attirer plus de 2 millions de spectateurs, et au moins un et demi pour prétendre figurer dans les 4-5 premiers du classement !

box-office top30 2010-06 

Pourquoi une telle désaffection ?

Le premier point est que juin constitue déjà traditionnellement un mois creux.

La météo est ensuite souvent évoquée ; il est vrai que les fortes chaleurs et le beau temps ont pu chasser des salles une partie du public au profit d'activités de plein air.

Les grands évènements sportifs peuvent également avoir un impact en transformant temporairement quelques spectateurs en téléspectateurs ; c'est probablement le cas aussi cette année avec la Coupe du Monde de football qui vient de s'achever. Mais qu'est-ce que cela aurait été alors si l'équipe de France n'avait pas sombré comme elle l'a fait !

Si impact de la Coupe du Monde il faut trouver, ce serait plutôt du côté de l'offre. Les distributeurs ont probablement préféré éviter le risque de miser gros sur cette période, par crainte de sérieuse déconvenue en cas d'excellent tournoi des Bleus.

En effet, qu'a-t-il été proposé de neuf au public des cinémas du 2 au 29 juin ?
42 films inédits, soit une dizaine environ par semaine. C'est un peu moins que les 12 sorties hebdomadaires observées le reste de l'année, mais il n'y a là rien d'exceptionnel. Seuls 43 inédits par exemple étaient sortis en 2008 durant la même période (mais 47 l'an passé, en 2009).

Plus encore que le manque de variété, c'est surtout la faiblesse de l'exposition de ces nouveautés qui est remarquable. La dizaine d'inédits hebdomadaire n'a investi en juin 2010 que 1150 écrans en moyenne chaque semaine lors de leur sortie, contre 1550 les deux années précédentes. Pour un public que l'on a habitué à gaver de nouveautés, et toujours plus vite, le choc est rude ! Quand il a fallu rattraper la campagne désastreuse des Bleus, il était déjà trop tard. Augmenter le tirage de films déjà en exploitation n'y a évidemment pas suffi.

Il s'agit d'une pratique d'ordinaire assez rare, qui montre bien à quel point la situation était exceptionnelle.
Elle a bénéficié à plusieurs films, notamment ceux du 2 juin - Sex and the city 2 (526 copies à sa sortie, 559 les deux semaines suivantes), La tête en friche (426 copies initiales, puis 564 ensuite) -, du 9 juin - Les meilleurs amis du monde (de 330 copies à 410, puis 423), le documentaire sur Jim Morrisson When you're strange (de 55 à 92 copies 7 jours après sa sortie en salles), Les mains en l'air (de 113 à 140) -, ou de plus anciens, qui ont gagné encore quelques copies en juin - Dans ses yeux, Oscar du meilleur film étranger (133 copies, contre 71 à sa sortie début mai) et Copie conforme de Abbas Kiasrostami, avec Juliette Binoche (163, puis 171 copies en juin, contre seulement 101 initialement le 19 mai).

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article

commentaires

Ciné Kino 13/07/2010 08:23


Merci pour cette analyse sur l'offre (le nombre de copies), qui va bien au-delà du simple commentaire des chiffres du box-office (et des habituelles interrogations sur le rôle du foot et du soleil,
que je ne nie pas mais que beaucoup mettent trop en avant sans chercher plus loin) en apportant de nombreuses pistes de réflexion.


Doc Statistic 13/07/2010 11:22



Si un ingénieur de Météo France nous lit et s'il veut bien nous livrer des séries toutes prêtes sur l'ensoleillement, les précipitations et les températures, ce serait un plaisir que d'étudier
les éventuelles corrélations avec la fréquentation !



Le Blog De Doc Statistic

  • : Le blog de Doc Statistic
  • Le blog de Doc Statistic
  • : Faire rimer amour du cinéma et goût du chiffre !
  • Contact

Critiques-analyses de films

Recherche

Archives