Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 08:00

Février 2011 a été correct, sans plus (voir National : 21 millions et demi d’entrées en février 2011 ). Il avait pourtant le potentiel pour réaliser un score élevé, au bénéfice de la sortie nationale le 2 février de Rien à déclarer. Pathé a ainsi déversé dans les salles 1 036 copies du nouveau film de Dany Boon, espérant tirer parti du succès phénoménal de Bienvenue chez les Ch’tis trois ans plus tôt. Sans prétendre rééditer la performance de réunir 20 millions de spectateurs, le résultat s’avère pourtant assez mitigé. Avec 6,6 millions d’entrées en l’espace de quatre semaines, le film a bien sûr constitué l’évènement du mois, réunissant à lui seul 30% des entrées payantes du 2 février au 1er mars. Mais il s’agit d’une contre-performance relative, au regard de certains de ses devanciers. Les bronzés 3 avait été vu en 2006 par 9 millions de personnes sur le même laps de temps, et Astérix et Obélix : mission Cléopâtre, par 11 millions de spectateurs en 2002, pour une part de marché mensuel allant donc de 40 à 50 %.

La sortie de Rien à déclarer a également eu un effet indirect : celui de limiter l’appétit de la concurrence. Ainsi, la deuxième plus grosse sortie de février, Tron - l’héritage, n’a été diffusée que sur 571 copies et n’a pas su trouver son public (un million d’entrées en trois semaines est un piètre résultat avec une diffusion aussi large). Alors que les excellents mois de février 2001 et 2002 avaient bénéficié de plusieurs têtes de gondole. En 2001, La vérité si je mens ! 2 (825 copies, près de 6 millions d’entrées) avait côtoyé Le pacte des loups (720 copies, 4 millions d’entrées) au sommet du box-office ; en 2002, les sorties simultanées de Ocean’s eleven (790 copies, 3,5 millions d’entrées) et de 8 femmes (490 copies, 2,5 millions d’entrées) avaient accompagné, sans en pâtir, l’énorme succès de l’adaptation d’Astérix par Alain Chabat.

Faute d’ambition côté blockbuster, deux surprises sont venues assurer - en partie -  le relais. Les 1,7 millions de spectateurs de Black swan, de Darren Aronofski, sont en effet plutôt inattendus pour un film assez peu grand public, et n’ayant bénéficié que de 300 copies à sa sortie. Le discours d’un roi, star des Oscars, a également étonné avec ses 1,8 millions d’entrées en quatre semaines d’exploitation. Sorti le même jour que le Dany Boon, il a su tirer bénéfice de son pari de se poser comme une alternative à la comédie française censée tout écraser sur son passage. Ses maigres 260 copies le 2 février, qui se sont multipliées par la suite, ne laissaient pourtant pas augurer un tel score.

box-office top30 2011-02 février

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Doc Statistic

  • : Le blog de Doc Statistic
  • Le blog de Doc Statistic
  • : Faire rimer amour du cinéma et goût du chiffre !
  • Contact

Critiques-analyses de films

Recherche

Archives