Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 18:00
C'était annoncé (National : "nous devrions [...] probablement frôler les 200 millions (d'entrées)").
La dernière semaine de 2009, la meilleure de l'année (avec plus de 6,5 millions d'entrées du 23 au 29 décembre), ne fait que le confirmer.
La barre des 200 millions d'entrées devrait être, sinon franchie, du moins frôlée de très près. [ndlr : elle est officiellement franchie depuis le communiqué du 8 janvier du CNC]

Est-il juste pour autant de parler de nouveau record de fréquentation des cinémas ? Ou est-ce abusif ?
Pour répondre, un peu d'histoire (et de géo aussi, mais ce sera pour d'autres occasions), même en statistique, ne peut pas faire de mal, bien au contraire.

Si l'on prend un peu de recul, sur une vingtaine d'années, il est évident que 2009 est très largement au-dessus des standards. La fréquentation des cinémas avait atteint un point bas historique à l'orée des années 90, concrétisé en 1992, à 116 millions de spectateurs cumulés. Entre cette date et aujourd'hui, la différence est donc de 84 millions d'entrées et la croissance supérieure à 70%. Cette forte progression a connu deux phases bien distinctes.

D'abord un rebond spectaculaire dans les années 90, impulsé notamment par la rénovation du parc de salles et le développement des multiplexes. En 2000, la fréquentation était déjà remontée à 165 millions d'entrées. Au cours de cette  période de croissance rapide et continue, seuls deux "accidents" de parcours (mais heureux) sont intervenus : en 1993 (avec le succès des Visiteurs - environ 14 millions d'amateurs en salles) et en 1998 (avec Titanic, naufrage de près de 21 millions de spectateurs - et vrai record pour le coup).

Puis est venu le temps de la stagnation dans les années 2000. Mais pas le calme plat pour autant, car cette "stabilité" autour de 185 millions d'entrées annuelles a été marquée par des heurts incessants. A chaque pic succédait un creux, et à ce creux, un rebond. La fréquentation des salles de cinéma a ainsi constamment oscillé durant la décennie, entre 175 et 195 millions d'entrées (grosso modo).

L'année 2009 semble changer la donne, puisqu'elle sort de cette fourchette, et qu'il s'agit d'une deuxième année de hausse consécutive. 

Box-office historique 1989-2009
Si l'on élargit la focale à une cinquantaine d'années, le constat n'est peut-être plus tout à fait aussi évident.
Comme cela a été déclaré par le CNC et repris par les journaux récemment, les 200 millions d'entrées en 2009 constituent du jamais-vu depuis 1982 et 1983... en laissant de côté le fait que la France compte tout de même 8 millions d'habitants supplémentaires depuis cette époque.

Quoi qu'il en soit, on reste très très loin des 400 millions d'entrées du milieu des années 50 !
La chute de la fréquentation n'en a été que plus vertigineuse ensuite... Elle est divisée par plus de 2 à l'aube des années 70
La décennie qui suit enraye l'effrondrement et est très stable, à environ 180 millions de spectateurs chaque année.
La première moitié des années 80 fait croire à un renouveau... à tort, puisque création de Canal + et démocratisation du magnétoscope aidant (?), les spectateurs désertent derechef massivement les salles jusqu'au début des années 90.

Box-office historique1955-2010

Pour résumer, le dernier demi-siècle de fréquentation des salles de cinéma est passé par 7 moments :

          1) un point haut au milieu des années 1950 (autour de 400 millions d'entrées) ;

          2) un effondrement vertigineux au cours des années 1960 ;

          3) une stabilisation aux environs de 180 millions d'entrées dans les années 1970 ;

          4) une rémission passagère au début des années 1980 ;

          5) une rechute jusqu'à l'orée des années 1990 ;

          6) un véritable renouveau dans les années 1990 ;

          7) une vitesse de croisière (avec à-coups) à 185 millions d'entrées dans les années 2000.

L'année 2009 inaugure-t-elle une 8ème étape, avec une nouvelle phase de croissance (liée par exemple à la projection numérique et à la 3D) ?
Ou ne sera-t-elle qu'un heureux épiphénomène sans lendemain ?
Pire, se peut-il qu'elle nous abuse comme ses jumelles de 1982 et 1983 ?...

Partager cet article

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article

commentaires

Ciné Kino 02/01/2010 23:26


Très intéressante mise en perspective !
Un regret cependant : je reste sur ma faim en termes d'explications. Tu avances quelques raisons mais pourrais-tu préciser les facteurs expliquant chacune des phases observées ces dernières 50
années ? Je suppose que des études ont été réalisées sur ce sujet, au CNC notamment, il te suffit donc de tout lire et de tout nous résumer. J'attends ta copie pour demain !
Je m'interroge surtout sur le rôle que peuvent jouer les cartes illimitées sur le regain d'entrées des dernières années. Quelques chiffres à ce sujet ?
CK


Doc Statistic 03/01/2010 18:09


dommage, j'ai toujours détesté les notes de synthèse
Evidemment, tu as tout à fait raison d'être (toujours) aussi exigeant !
J'espère apporter des réponses (un jour), mais dans l'immédiat...


Le Blog De Doc Statistic

  • : Le blog de Doc Statistic
  • Le blog de Doc Statistic
  • : Faire rimer amour du cinéma et goût du chiffre !
  • Contact

Critiques-analyses de films

Recherche

Archives