Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 21:55

Anticipons un peu le communiqué du CNC (qui ne saurait tarder) : juin restera comme le premier faux-pas de l'année 2010.
Avec très probablement une fréquentation inférieure à 11 millions d'entrées, il s'agira d'un des plus mauvais mois de juin de la décennie.

Un regard sur le palmarès des 30 films ayant fait le plus d'entrées du 2 au 29 juin le comfirme très vite : la suite de Sex and the city arrive en tête avec seulement 1,2 millions d'entrées, tandis que l'adaptation du jeu vidéo Prince of Persia et La tête en friche de Gérard Depardieu (par Jean Becker) complètent le podium en ne faisant que frôler le million. Quel contraste avec ces derniers mois, où pour dominer le box-office, il fallait attirer plus de 2 millions de spectateurs, et au moins un et demi pour prétendre figurer dans les 4-5 premiers du classement !

box-office top30 2010-06 

Pourquoi une telle désaffection ?

Le premier point est que juin constitue déjà traditionnellement un mois creux.

La météo est ensuite souvent évoquée ; il est vrai que les fortes chaleurs et le beau temps ont pu chasser des salles une partie du public au profit d'activités de plein air.

Les grands évènements sportifs peuvent également avoir un impact en transformant temporairement quelques spectateurs en téléspectateurs ; c'est probablement le cas aussi cette année avec la Coupe du Monde de football qui vient de s'achever. Mais qu'est-ce que cela aurait été alors si l'équipe de France n'avait pas sombré comme elle l'a fait !

Si impact de la Coupe du Monde il faut trouver, ce serait plutôt du côté de l'offre. Les distributeurs ont probablement préféré éviter le risque de miser gros sur cette période, par crainte de sérieuse déconvenue en cas d'excellent tournoi des Bleus.

En effet, qu'a-t-il été proposé de neuf au public des cinémas du 2 au 29 juin ?
42 films inédits, soit une dizaine environ par semaine. C'est un peu moins que les 12 sorties hebdomadaires observées le reste de l'année, mais il n'y a là rien d'exceptionnel. Seuls 43 inédits par exemple étaient sortis en 2008 durant la même période (mais 47 l'an passé, en 2009).

Plus encore que le manque de variété, c'est surtout la faiblesse de l'exposition de ces nouveautés qui est remarquable. La dizaine d'inédits hebdomadaire n'a investi en juin 2010 que 1150 écrans en moyenne chaque semaine lors de leur sortie, contre 1550 les deux années précédentes. Pour un public que l'on a habitué à gaver de nouveautés, et toujours plus vite, le choc est rude ! Quand il a fallu rattraper la campagne désastreuse des Bleus, il était déjà trop tard. Augmenter le tirage de films déjà en exploitation n'y a évidemment pas suffi.

Il s'agit d'une pratique d'ordinaire assez rare, qui montre bien à quel point la situation était exceptionnelle.
Elle a bénéficié à plusieurs films, notamment ceux du 2 juin - Sex and the city 2 (526 copies à sa sortie, 559 les deux semaines suivantes), La tête en friche (426 copies initiales, puis 564 ensuite) -, du 9 juin - Les meilleurs amis du monde (de 330 copies à 410, puis 423), le documentaire sur Jim Morrisson When you're strange (de 55 à 92 copies 7 jours après sa sortie en salles), Les mains en l'air (de 113 à 140) -, ou de plus anciens, qui ont gagné encore quelques copies en juin - Dans ses yeux, Oscar du meilleur film étranger (133 copies, contre 71 à sa sortie début mai) et Copie conforme de Abbas Kiasrostami, avec Juliette Binoche (163, puis 171 copies en juin, contre seulement 101 initialement le 19 mai).

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 22:18

Cela devient difficile de renouveler son discours, car de mois en mois, 2010 maintient sa cadence élevée, sans faiblir.

Mai ne fait pas exception, avec 16,33 millions d'entrées en salles selon le CNC. C'est le deuxième meilleur mois de mai depuis au moins 30 ans. Seul mai 2006 avait été encore plus prolifique, et nettement, avec 2 millions d'entrées supplémentaires (18,36 au total exactement).

 

nombre d'entrees cinema par jour 2010-05

 

A l'époque, Camping avait dominé le box-office, devenant même un phénomène populaire. Cette année, les bons résultats de fréquentation cinématographique doivent aussi beaucoup à... Camping 2, sa suite. Une autre "sequel" a attiré les foules le mois dernier : Iron Man 2.

 

box-office top30 2010-05

 

Mai est un mois traditionnellement peu fréquenté, avec de nombreux jours fériés et ponts qui sont autant d'occasions pour certains spectateurs de s'octroyer quelques jours à la campagne ou à la mer... donc loin des salles de cinéma. C'est en mai également que le festival de Cannes se déroule, et historiquement cela semble rendre les distributeurs assez frileux. A la charnière des années 1990-2000, mai était vraiment un des mois les plus mal lôtis, ne représentant que moins de 6 % des entrées de l'année. Les distributeurs ne misaient alors pas très gros : aucune tête d'affiche ou presque sortant sur plus de 500 copies. Cet état de fait s'est progressivement démenti au fil des années 2000 (sortie de X-men 2 sur plus de 700 écrans, de Star wars episode 3 sur plus de 900, etc.), qui ont vu le mois de mai régulièrement monter en puissance, jusqu'au point culminant de 2006. L'effet semble pérenne, en dépit d'un "trou d'air" en 2008.

 

frequentation cine mai

 

Au fil des (bons) mois, la répétition du record de fréquentation annuelle de 2009 devient de plus en plus plausible, même si elle n'est pas encore assurée. Ce qui est certain, c'est que 2010 possède déjà le meilleur cumul de la décennie sur les 5 premiers mois de l'année, et une réserve de 9 millions d'entrées d'avance sur 2009 avant d'entamer l'été, qui avait été déterminant dans les excellents résultats de l'an passé.

 

entrees mensuelles cumulees 2010-05 

 

 

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 19:07

Comme chaque année, au moment du festival de Cannes, le Centre National du Cinéma et l'image animée (CNC), revient sur l'année de cinéma précédente à travers la publication d'un volumineux dossier. Son bilan 2009  vient ainsi largement compléter et enrichir les articles publiés ici même en janvier-février (National : le scénario d'un record de fréquentation  et National : record de fréquentation en 2009 ? oui, mais...  entre autres).

 

Dans la foulée, le CNC a également livré le second fascicule de sa collection de données rétrospectives inédites. Après 1962 (voir National : le CNC lance une nouvelle collection rétrospective... ), 1961 est cette fois-ci à l'honneur. Dans les dernières des 36 pages de ce dossier monté à partir d'archives papier, on a notamment droit à la liste de tous les films sortis cette année-là et à leur score de fréquentation actualisé au... 31 décembre 2009 ! Les 101 dalmatiens y figurent doublement en tête : dans l'ordre alphabétique, mais aussi et surtout pour le nombre de spectateurs réunis en 48 ans : 14 677 042 !

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 10:41

Jamais encore cette année aussi peu de spectateurs n'avaient fréquenté les salles de cinéma que la semaine passée.

Selon CBO, à peine 2,1 millions d'entrées ont été enregistrées du 19 au 25 mai, alors qu'en 2010 la fréquentation n'était jusqu'à présent jamais tombée sous la barre des 3 millions (même du 6 au 12 janvier elle s'était maintenue au-dessus de cette ligne de flottaison). Et qu'elle tournait, sans guère de répit, à un rythme de 4,2 millions d'entrées hebdomadaires. Il faut remonter 11 mois en arrière, à l'aube de la deuxième quinzaine de juin 2009, pour trouver trace d'une semaine plus noire encore.

Deux types de facteurs sont probablement intervenus : 

1/ un long week-end de Pentecôte, très chaud et ensoleillé, qui a possiblement chassé des salles de cinéma pour la campagne ou les plages les spectateurs désireux de goûter en avant-première aux plaisirs de l'été (les Robin des bois, Camping 2, Iron Man 2 et consorts ont divisé leur nombre d'entrées par 3 environ par rapport à la semaine précédente) ;

2/ une offre très limitée avec des nouveautés en petit nombre et surtout projetées sur peu d'écrans : moins de 700 copies au total pour les films sortis le 19 mai, alors que les nouveautés sont tirées chaque semaine sur 1600 copies en moyenne. Ce fait n'est pas extraordinaire et intervient chaque année à cette époque : il faut croire que le monde du cinéma est obnubilé par le strass du festival de Cannes au point d'en oublier de programmer de nouveaux films pour les non-festivaliers ! Le cinéphile aura certes eu droit pour l'occasion aux nouveaux longs-métrages de Kiarostami et Godard, mais ce n'est bien sûr pas de nature à remplir les salles...

Cette plus mauvaise semaine de mai depuis 2001 (où la fréquentation avait alors atteint le minimum de 1,7 millions d'entrées) marquera-t-elle la fin de l'exceptionnelle embellie de ces derniers mois ? Un avenir très proche le dira, puisque c'est une Coupe du monde de football qui se profile désormais. Un bon parcours des Bleus pourrait faire des dégâts...

 

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 18:59

A quelques milliers d'entrées près, avril a vu se presser autant de monde dans les salles obscures que mars, soit 18,5 millions de personnes (18,54 plus exactement en avril selon le communiqué du CNC ). 

C'est donc encore un excellent mois qui vient de s'écouler pour la fréquentation cinématographique, puisqu'il s'agit du troisième meilleur mois d'avril sur les 15 dernières années. Seuls les crus de 2000 et 2006 avaient fait mieux, et même nettement mieux faudrait-il ajouter, en frôlant la barre des 21 millions de spectateurs. Taxi 2 en 2000 et L'âge de glace 2 en 2006 avaient alors dopé la fréquentation des salles.

Sans être exceptionnel donc dans l'absolu, le mois écoulé est cependant à l'aune de ce début d'année 2010 : toujours au-dessus des standards de la décennie 2000.

nombre d'entrees cinema par jour 2010-04

Tant et si bien que 2010 part sur des bases qui pourraient l'emmener très haut, et frapper le record de 2009, sinon d'obsolescence, tout au moins du sceau d'une nouvelle norme (200 millions de spectateurs par an). Mais on n'en est pas encore là : si 2010 compte bien pour l'instant 7,7 millions d'entrées d'avance sur les quatre premiers mois de 2009, c'est le deuxième semestre qui avait fait la différence l'an passé, et pas le premier. Rien ne dit que le scénario se reproduira cette année... Pour le moment, au 30 avril, 2010 reste d'ailleurs encore en léger retrait de 2008 (-1,2 millions de spectateurs), même si une bonne partie de l'effet Bienvenue chez les Ch'tis d'il y a 2 ans a déjà été épongé.

entrees mensuelles cumulees 2010-04

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 18:21

On y reviendra plus précisément dans un prochain article, dès publication officielle des chiffres du mois par le CNC, mais la cuvée 2010 s'annonce encore bonne en avril, avec probablement une fréquentation tournant autour des 18 millions d'entrées. Sur les 10 dernières années, seul le cru 2006 aura été meilleur (20,9 millions).

Quelles différences à 4 ans d'intervalle ?

L'âge de glace 2 avait dominé le box-office en avril 2006  avec plus de 5 millions de spectateurs. Dans le domaine de l'animation, Dragons n'a pas eu le même rendement en 2010 (1,8 millions de tickets vendus tout de même)... 

En cette période de vacances scolaires où les enfants font le beau temps de la fréquentation cinématographique, c'est Alice au pays des merveilles qui a attiré le plus de monde. L'effet 3D a probablement joué. La fin brutale de la carrière de Avatar (à 14,6 millions d'entrées), qui a dû céder la place au film de Tim Burton dans les (encore rares) salles adaptées au relief, le confirme d'ailleurs. Avec 4 millions d'entrées au total, Alice au pays des merveilles n'est dépassé au box-office de l'année que par Avatar justement (9 millions d'entrées depuis les premiers jours de janvier). La 3D constitue donc un atout maître... tant qu'elle n'est pas banalisée (un jour probablement pas si lointain).

Camping joue sur un tout autre registre. Et sa suite fait déjà pâle figure par rapport à l'original, sorti 4 ans plus tôt, presque jour pour jour. Pour sa première semaine d'exploitation, Camping 2 réalise 1,36 millions d'entrées, soit un demi-million de moins que le premier épisode. Il s'agit certes du deuxième meilleur démarrage pour un film 2010 (derrière... Alice et ses 1,6 millions de spectateurs les 7 premiers jours), mais à la clôture du premier jour, Camping 2 était en tête... Cela n'augure pas une carrière très durable pour Patrick Chirac / Franck Dubosc : la barre des 3 millions de spectateurs paraît malaisée à dépasser (loin des 5,5 millions atteints en 2006).

 

(cliquer sur l'image pour l'afficher en grand)

box-office top30 2010-04

 

 

 

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 10:26

Le Printemps du cinéma version 2010 a enregistré 2,820 millions d'entrées dans les salles, du 21 au 23 mars dernier.

Selon le communiqué de presse de son organisateur, la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) , il s'agit du meilleur résultat de cette opération désormais traditionnelle.

C'était en effet la onzième édition d'une promotion qui présente l'avantage d'avoir conservé depuis de nombreuses années un principe constant : 3,50 € la séance de cinéma pendant 3 jours (le dimanche de printemps et le lundi et le mardi qui suivent).

Cela rend un peu moins compliquée l'évaluation de sa contribution aux résultats de fréquentation du mois de mars.

Printemps du cinéma 2010

Pendant l'opération, la fréquentation est évidemment dopée : elle pèse, selon les années, pour environ 13 à 17 % de la fréquentation mensuelle de mars, alors que les 3 jours en question ne représentent que 10 % des journées ouvrables du mois.

La question est de savoir si cela attire véritablement un public supplémentaire qui autrement ne se serait pas déplacé, ou s'il ne s'agit que du report (ou d'une anticipation) d'une séance de cinéma à laquelle les spectateurs en cause se seraient de toute façon rendus, tôt ou tard.

Lorsque la contribution mensuelle du Printemps du cinéma est forte, comme en 2006, c'est la première interprétation qui semble valable (celle qui ravirait évidemment le secteur cinématographique). Lorsqu'elle est faible, comme en 2001 ou en 2008, c'est la deuxième hypothèse qui paraît la plus plausible. Pour être concret, les nombreux spectateurs sur 3 jours de Bienvenue chez les Ch'tis en 2008 seraient de toute façon sûrement aller voir le film de Dany Boon, avant ou après l'opération promotionnelle. 

Le Printemps du cinéma semble finalement avoir un rôle régulateur : lorsque les films à l'affiche attirent d'eux-mêmes un public nombreux, le Printemps du cinéma ne semble avoir un impact qu'assez marginal ; en revanche, quand la fréquentation est un peu molle, comme pendant la période 2002-2006, l'opération apporte un soutien bienvenu, qui permet de "limiter les dégats".

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 18:40

Comme le top 30 le laissait présager, le CNC a confirmé le 12 avril  les bons résultats de fréquentation des cinémas en mars dernier.

Avec 18,51 millions d'entrées enregistrées, il s'agit du meilleur mois de mars depuis au moins 15 ans... si l'on veut bien mettre de côté l'année 2008, où le phénomène Bienvenue chez les Ch'tis partait comme une fusée (27 millions de tickets vendus en mars de cette année-là).

Cette bonne performance semble confirmer un retournement enclenché il y a 3 ans. Avant cela, mars déclinait tout doucement, aux alentours de 15 millions d'entrées, et son impact sur la fréquentation annuelle était tombé à seulement 8 %. Depuis 2007, cette désaffection semble faire partie du passé : mars tourne désormais autour des 18 millions, et retrouve de son influence, en pesant pour 9 à 10 % des entrées annuelles.

frequentation cine mars

Faut-il y voir l'effet bénéfique du Printemps du Cinéma ? On peut en douter puisque cette opération parrainée par la Fédération Nationale des Cinémas Français existe depuis 2000 et repose depuis de nombreuses années sur le même principe d'un prix unique de 3,50 € la séance pendant 3 jours (du dimanche 21 au mardi 23 mars cette année).  null

Quoi qu'il en soit, le bilan du premier trimestre 2010 est excellent, porté par le plus beau mois de janvier de la décennie et des mois de février et mars au-dessus de la moyenne. Avec 58,6 millions d'entrées en 3 mois, 2010 en compte pour l'instant 6,5 millions d'avance sur 2009, année record rappelons-le.

nombre d'entrees cinema par jour 2010-03

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 18:28

Le CNC devrait le confirmer cette semaine, les résultats de fréquentation des cinémas en mars seront, comme ces derniers mois, encore bons (même si à des années-lumière du stratosphérique mois de mars 2008, où le phénomène Bienvenue chez les Ch'tis avait battu son plein).

Les productions françaises y auront nettement contribué puisque deux d'entre elles auront été les films les plus vus du 3 au 30 mars.

Si ce n'était un jeu de mots de mauvais goût, on oserait dire que Roselyne Bosch a raflé la mise avec La rafle. Soutenu par l'Education Nationale et par une émission en prime-time sur France 2 la veille de sa sortie, le film sur le Vel' d'Hiv' totalise plus de 2 millions d'entrées en 3 semaines d'exploitation.

L'autre réussite française a prospéré sur un tout autre terrain, celui de la comédie romantique. L'arnacoeur, avec son couple glamour Romain Duris / Vanessa Paradis, a attiré en seulement 2 semaines 1,75 millions de spectateurs (aidé, il est vrai, par le Printemps du cinéma la semaine de sa sortie).

Suit de près l'adaptation par Martin Scorsese du livre de Dennis Lehane, Shutter island, avec Leonardo DiCaprio. Le réalisateur italo-américain tient son plus grand succès au box-office français. Le film a réalisé l'essentiel de sa brillante carrière en mars (1,7 millions d'entrées du 3 au 30), après un gros démarrage à 1 million de spectateurs les derniers jours de février et les premiers de mars. 

Une autre vieille connaissance, Tim Burton, a elle aussi attiré les foules. En une seule semaine, son Alice au pays des merveilles a réuni 1,6 millions de spectateurs. C'est le meilleur démarrage de l'année, ce qu'auguraient ses résultats le jour de sa sortie, le 24 mars (cf. National : classement des meilleurs "premier jour" ).

A eux quatre seuls, ces films ont représenté environ quatre billets vendus sur dix au mois de mars. Cela confirme bien qu'un film doit être LA tête d'affiche la semaine de sa sortie s'il veut espérer truster les premières places au box-office à la fin de l'année... L'immortel (de Richard Berry, avec Jean Reno) le vérifie(ra) : malgré ses 500 copies lors de sa sortie le 24 mars, il a réalisé à peine 500 000 entrées. Ce n'est pas un mauvais score, mais il a sûrement pâti des plus de 700 copies d' Alice... qui ont envahi les écrans français le même jour.

Dans ce contexte, Roman Polanski fait un retour remarqué avec The ghost writer. Il a vendu plus de 800 000 tickets en 4 semaines, ce qui constitue un score méritoire, eu égard à ses quelque 300 copies d'origine. La semaine de sa sortie (le 3 mars) avait d'ailleurs été délaissée par les distributeurs : la tête d'affiche se répartissait entre 4 films (200 à 300 copies chacun). Les trois autres (Nine, le film musical avec un casting féminin pourtant haut de gamme, Daybreakers et ses vampires pourtant à la mode et la comédie à la française Thelma, Louise et Chantal) ont d'ailleurs sombré...

La comédie Tout ce qui brille échappe aussi à la règle, et sera peut-être une des surprises de l'année. Avec beaucoup de concurrence lors de sa sortie le 24 (Alice... et L'immortel), elle a réussi à attirer près de 400 000 personnes, avec 300 écrans à peine à sa disposition.

A suivre également, Les chèvres du Pentagone. Film peu exposé à sa sortie (150 copies), il obtient en 3 semaines un très honnête score de 330 000 entrées.

Dans un genre plus confidentiel encore (moins de 100 copies), Precious parvient néanmoins à se tailler une place dans ce top 30, en ayant pour horizon les 200 000 entrées. Liberté, de Tony Gatlif, réalise également une bonne performance.

On ne peut en dire autant de Chloe. Après avoir perdu de film en film son charme auprès de la critique, Atom Egoyan n'attire plus non plus les spectateurs (moins de 100 000 entrées en 3 semaines, avec pourtant 200 écrans à son service).

Pour conclure, on notera que pour son quatrième mois d'exploitation, Avatar a encore engrangé 450 000 entrées supplémentaires. Le mois de mars aura également permis à Invictus, de Clint Eastwood, de franchir la barre des 3 millions de spectateurs, et à Sherlock Holmes (version Guy Ritchie) de passer les 2 millions.

(cliquer sur l'image réduite pour afficher en pleine page la liste des 30 films ayant fait le plus d'entrées en mars)

box-office top30 2010-03

 

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 19:10
Tim Burton réalise avec sa version d' Alice au pays des merveilles le premier jour d'exploitation le plus prolifique de l'année, avec 250 000 entrées pour le seul mercredi 24 mars, date de sa sortie sur les écrans.

Un mercredi particulièrement fréquenté ce 24 mars, puisque 2 autres nouveautés de la semaine intègrent le clan des 20 meilleurs "Premier jour" : L'immortel, de Richard Berry et avec Jean Reno, en 12ème position, et Tout ce qui brille, de et avec Géraldine Nakache, en 15ème.


1er jour 2010-03-24

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article

Le Blog De Doc Statistic

  • : Le blog de Doc Statistic
  • Le blog de Doc Statistic
  • : Faire rimer amour du cinéma et goût du chiffre !
  • Contact

Critiques-analyses de films

Recherche

Archives