Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 16:20
L'année 2009 s'est terminée sur un bon mois de décembre à 22,04 millions d'entrées (cf. le communiqué du CNC).
Sans être à la hauteur de 2001 (24,30), c'est un score au-dessus de la moyenne de la période 2001-2008 (20,94), et surtout nettement meilleur que ces deux dernières années (moins de 18 millions).

Avec 711 000 spectateurs chaque jour dans les salles, décembre a été le mois le plus fréquenté de l'année, aidé en cela par le fait que le millésime 2009 de février a été relativement faible (il n'arrive qu'en troisième position cette année, derrière décembre donc, mais aussi novembre, alors qu'il est le plus souvent en tête).

nombre d'entrees cinema par jour 2009-12

Avatar a bien sûr été la locomotive de ces bons résultats, aidé par la suite de Arthur et les Minimoys (bien décevante pourtant, eu égard à ses 925 copies en circulation, soit la deuxième plus grosse machine de 2009 derrière Harry Potter), mais aussi, plus modestement, par Paranormal activity (qui à force d'être annoncé partout comme le film surprise avant même sa sortie, a fini par la créer...).

box-office top20 2009-12

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 18:47
Voici donc la liste des 100 films ayant fait le plus d'entrées dans les salles de cinéma en France en 2009 (cliquer dessus), obtenue en compilant les tops 20 de chacune des 52 semaines de l'année. La période couverte va donc du 31 décembre 2008 au 29 décembre 2009.

box-office top100 2009

Ce n'est certes pas la solution idéale, mais en attendant les résultats officiels du CNC qui n'arriveront que dans quelques mois, c'est ce que l'on peut obtenir de mieux avec les données disponibles gratuitement sur le Net.

Précisons néanmoins que de cette manière, on connaît environ 89 % de l'ensemble des entrées réalisées toute l'année sur tout le territoire métropolitain.
ça n'en frustrera pas moins les amateurs de films plus confidentiels, pour la grande majorité desquels on ne dispose d'aucune information, ou alors très parcellaire, sur leur fréquentation...

L'autre souci posé par cette méthode est que lorsqu'un film sort du top 20 hebdomadaire, on n'a plus d'information sur la poursuite de sa carrière. Les données proposées ici sont brutes, sachant que pour se rapprocher de la réalité, il faudrait ajouter quelques dizaines, voire une centaine de milliers de spectateurs à chaque film. A cause de cette imprécision, le classement pourra différer légèrement de celui officiel qui paraîtra plus tard.

La fréquentation des deux derniers jours de l'année étant ignorée avec cette méthode, les résultats et la position des films encore en exploitation alors sont eux aussi sous-estimés. Peut-être les spectateurs des 30 et 31 décembre d' Avatar et d' Arthur et la vengeance de Maltazard permettent-ils à ces films de combler le retard de 5 ou 600 000 entrées sur Harry Potter pour l'un, d'une centaine de milliers sur Gran Torino pour l'autre ?




Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 18:00
C'était annoncé (National : "nous devrions [...] probablement frôler les 200 millions (d'entrées)").
La dernière semaine de 2009, la meilleure de l'année (avec plus de 6,5 millions d'entrées du 23 au 29 décembre), ne fait que le confirmer.
La barre des 200 millions d'entrées devrait être, sinon franchie, du moins frôlée de très près. [ndlr : elle est officiellement franchie depuis le communiqué du 8 janvier du CNC]

Est-il juste pour autant de parler de nouveau record de fréquentation des cinémas ? Ou est-ce abusif ?
Pour répondre, un peu d'histoire (et de géo aussi, mais ce sera pour d'autres occasions), même en statistique, ne peut pas faire de mal, bien au contraire.

Si l'on prend un peu de recul, sur une vingtaine d'années, il est évident que 2009 est très largement au-dessus des standards. La fréquentation des cinémas avait atteint un point bas historique à l'orée des années 90, concrétisé en 1992, à 116 millions de spectateurs cumulés. Entre cette date et aujourd'hui, la différence est donc de 84 millions d'entrées et la croissance supérieure à 70%. Cette forte progression a connu deux phases bien distinctes.

D'abord un rebond spectaculaire dans les années 90, impulsé notamment par la rénovation du parc de salles et le développement des multiplexes. En 2000, la fréquentation était déjà remontée à 165 millions d'entrées. Au cours de cette  période de croissance rapide et continue, seuls deux "accidents" de parcours (mais heureux) sont intervenus : en 1993 (avec le succès des Visiteurs - environ 14 millions d'amateurs en salles) et en 1998 (avec Titanic, naufrage de près de 21 millions de spectateurs - et vrai record pour le coup).

Puis est venu le temps de la stagnation dans les années 2000. Mais pas le calme plat pour autant, car cette "stabilité" autour de 185 millions d'entrées annuelles a été marquée par des heurts incessants. A chaque pic succédait un creux, et à ce creux, un rebond. La fréquentation des salles de cinéma a ainsi constamment oscillé durant la décennie, entre 175 et 195 millions d'entrées (grosso modo).

L'année 2009 semble changer la donne, puisqu'elle sort de cette fourchette, et qu'il s'agit d'une deuxième année de hausse consécutive. 

Box-office historique 1989-2009
Si l'on élargit la focale à une cinquantaine d'années, le constat n'est peut-être plus tout à fait aussi évident.
Comme cela a été déclaré par le CNC et repris par les journaux récemment, les 200 millions d'entrées en 2009 constituent du jamais-vu depuis 1982 et 1983... en laissant de côté le fait que la France compte tout de même 8 millions d'habitants supplémentaires depuis cette époque.

Quoi qu'il en soit, on reste très très loin des 400 millions d'entrées du milieu des années 50 !
La chute de la fréquentation n'en a été que plus vertigineuse ensuite... Elle est divisée par plus de 2 à l'aube des années 70
La décennie qui suit enraye l'effrondrement et est très stable, à environ 180 millions de spectateurs chaque année.
La première moitié des années 80 fait croire à un renouveau... à tort, puisque création de Canal + et démocratisation du magnétoscope aidant (?), les spectateurs désertent derechef massivement les salles jusqu'au début des années 90.

Box-office historique1955-2010

Pour résumer, le dernier demi-siècle de fréquentation des salles de cinéma est passé par 7 moments :

          1) un point haut au milieu des années 1950 (autour de 400 millions d'entrées) ;

          2) un effondrement vertigineux au cours des années 1960 ;

          3) une stabilisation aux environs de 180 millions d'entrées dans les années 1970 ;

          4) une rémission passagère au début des années 1980 ;

          5) une rechute jusqu'à l'orée des années 1990 ;

          6) un véritable renouveau dans les années 1990 ;

          7) une vitesse de croisière (avec à-coups) à 185 millions d'entrées dans les années 2000.

L'année 2009 inaugure-t-elle une 8ème étape, avec une nouvelle phase de croissance (liée par exemple à la projection numérique et à la 3D) ?
Ou ne sera-t-elle qu'un heureux épiphénomène sans lendemain ?
Pire, se peut-il qu'elle nous abuse comme ses jumelles de 1982 et 1983 ?...

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 22:01
Ni rabâchage, ni méthode Coué de notre part : ce sont les conclusions récentes de Véronique Cayla, présidente du CNC, elle-même !
Citée notamment par le Monde (ici) le 18 décembre dernier, celle-ci indique que "nous devrions, mais il reste 15 jours qui pèsent lourd dans l'exploitation, être bien au-dessus de 195 millions d'entrées et probablement frôler les 200 millions".

Dès les résultats exceptionnels de juillet connus, nous envisagions déjà une telle issue à cette année 2009 (cf. National : juillet 2009 affole les normales saisonnières ), qui sera donc bien record.

Car comme il est également précisé dans l'article et comme nous le rappelions mi-novembre (cf.National : 15 millions d'entrées en octobre  ), ce sont les niveaux de fréquentation de 1982 et 1983 qui vont être retrouvés.
Nous ajouterions que ces 2 années étant elles-même atypiques, c'est même 40 ans en arrière qu'il faut remonter (1968) !
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 18:32
On ne sait si les Mayas l'avaient prévu dans leur calendrier, mais si les chiffres du box-office ont été explosifs en France en novembre 2009, c'est en partie grâce à eux. Enfin, à Roland Emmerich, qui prétextant leurs prédictions de fin du monde, s'est régalé avec 2012 à ravager la planète... et les esprits, qui se sont rendus en masse dans les salles pour se rincer l'oeil. Près de 4 millions de ses tickets ont été vendus en 3 semaines d'exploitation (dont 2,2 les seuls 7 premiers jours).

Le box-office a également été vampirisé (ha, ha) en novembre par le deuxième chapitre de Twilight. Fort du succès de sa première partie en début d'année, il a rempli les salles, et fait mieux en deux semaines (3,3 millions d'entrées au 1er décembre) que son devancier sur toute sa carrière (2,8 miilions d'entrées environ). Il faut dire que le juteux premier chapitre avait incité à multiplier les copies et envahir les écrans (455 copies en circulation pour la sortie du film inaugural début janvier, 755 pour celle de la suite, le 18 novembre).

Un autre mastodonte de l'année, Le petit Nicolas, a contribué à l'épidémie de sorties ciné qui a sévi dans l'Hexagone en novembre. Pas loin d'un million de paires d'yeux ont encore succombé le mois dernier au virus de l'adaptation de la bande dessinée de Sempé et Gosciny, ce qui porte le nombre de "victimes" à 5,3 millions en 2 mois. Seuls L'âge de glace 3 et Harry Potter ont été plus contagieux cette année.

Il a fallu compter également avec les 700 000 fans éplorés de Michael Jackson (This is it). L'évènement, forcément imprévisible, a probablement coûté quelques entrées à Micmacs à tire-larigot, sorti en même temps. Les 600 000 spectateurs en novembre du film de Jeunet sont venus s'ajouter aux 600 000 de la première heure fin octobre, ce qui fait peu pour ce qui s'annonçait pourtant comme pouvant casser la baraque (Dany Boon...).  Autre victime collatérale française de cet encombrement de planning, Lucky Luke. Malgré un héros de BD populaire et Jean Dujardin au casting, le film a disparu des écrans plus vite que son ombre (tout au moins pour une sortie aussi massive : presque 700 copies fin octobre...).

Il était pourtant possible de tirer son épingle du jeu. C'est ce qu'a démontré Le concert, qui a su se frayer un chemin parmi tous ces géants, et attirer 1,1 million de spectateurs.

 Catastrophisme clinquant et fantastique fleur bleue au sommet


Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 18:18
Les chiffres du CNC pour novembre sont tombés ce vendredi, et ils sont presqu'autant hors normes que ceux de juillet . 
20,80 millions de tickets ont en effet été vendus le mois dernier, soit 2,7 millions de plus qu'en novembre 2008, qui détenait pourtant le record de la décennie.
Avec 693 000 personnes chaque jour dans les salles de cinéma, novembre est en 2009 le mois le plus fréquenté de l'année, devant l'excellent cru de juillet (657 000) et surtout la moisson de février ("seulement" 677 000 entrées quotidiennes pour le deuxième mois de l'année qui est traditionnellement le plus prolifique).

record de fréquentation en novembre

Comme décembre attire généralement les foules (notamment familiales, à l'occasion des fêtes de fin d'année), il est d'ors et déjà acquis que le record de fréquentation annuelle établi en 2004 sera au pire égalé, plus probablement dépassé. Pour savoir dans quelle mesure, rendez-vous ici dans un mois...

les 200 millions d'entrées annuelles sont en vue !
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 19:03
Cet article inaugure la contribution à ce blog d'un vieil ami , qui préfère rester anonyme (comme moi...) sous le pseudo de Ciné-Kino. Si notre appétence pour le cinéma ne se porte pas nécessairement vers les mêmes films, un même goût du chiffre nous réunit cependant ! Ce nouvel oeil expert ne sera pas de trop pour apporter un regard complémentaire (et constructif) aux points de vue développés ici. Les plus attentifs auront d'ailleurs noté qu'il a déjà posté quelques commentaires de cette veine !
 

Les deux premiers trimestres avaient offert un nombre particulièrement élevé de films millionnaires (plus d'un par semaine), ce troisième trimestre redescend à un nombre plus raisonnable puisque ce sont 10 films qui atteignent le million de spectateurs. Mais à la différence des trimestres précédents qui n'avaient pas généré de vrais gros succès (seuls trois films avaient - à peine - dépassé les 3 millions d'entrées), l'été aura enfin permis de voir les compteurs s'affoler avec quatre films en haut de l'affiche.


Les films millionnaires du troisième trimestre 2009
Ces succès étaient attendus, la question était surtout de savoir jusqu'à quel point ils allaient s'envoler. C'est finalement L'âge de glace 3 - Le temps des dinosaures qui aura distancé - et de loin - tout le monde, en ajoutant encore plus d'un million d'entrées par rapport au deuxième volet de la trilogie. En revanche, Harry Potter et le prince de sang-mêlé ne relance pas la saga et, malgré un démarrage exceptionnel (le deuxième meilleur pour la série), perd encore des spectateurs par rapport aux 6,22 millions de l'épisode précédent, déjà le moins vu de la série. Quant à Là-haut, il se situe dans la moyenne basse des films Pixar, bien loin du record du Monde de Nemo (9,20 millions). Enfin, Le petit Nicolas, avec encore 800 000 entrées en cinquième semaine, est un vrai succès populaire sur la durée et devrait finir pas très loin de Harry Potter. Les autres films obtiennent des résultats plus modestes mais, à part la déception du Public enemies de Michael Mann, ils sont finalement de bonnes surprises. C'est notamment le cas de Neuilly sa mère ! qui est le sleeper (petit film inattendu mais qui se révèle un succès public) de l'été et ne cesse d'engranger les entrées après trois mois d'exploitation, multipliant par 6 les chiffres de sa première semaine (la plupart des films se contentant de les multiplier par 3). C'est aussi le cas d'Inglourious basterds (qui devrait finir très près de Pulp fiction, le plus gros succès de Tarantino), d'Un prophète (qui bat le meilleur score de Jacques Audiard, De battre mon cœur s'est arrêté), de Destination finale 4 (qui rompt la malédiction des 800 000 entrées réalisées par chacun des trois premiers volets - est-ce dû à la projection en relief ?), et de District 9, modeste film de SF au casting inconnu (excepté le producteur Peter Jackson, ceci explique peut-être cela).Enfin, un dernier mot sur un film de la fin du deuxième trimestre qui n'avait pas eu le temps d'atteindre le million d'entrées mais qui sur la durée s'est finalement avéré un gros succès : Very bad trip a en effet atteint 2 millions d'entrées (le 26 octobre, au bout de 4 mois !).


Au final, les salles de cinéma auront connu des records de fréquentation cet été (lire notamment à ce sujet les articles National : été et ciné ne sont plus fâchés  ou National : juillet 2009 affole les normales saisonnières ). Espérons que la fin d'année poursuivra dans cette voie.

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans L'oeil de Ciné Kino
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 18:38
Parrainé par le Ciné-club de Caen, j'ai assisté deux jours durant, les 17 et 18 octobre dernier, au Café des Images, au stage d'analyse de film dispensé par Vincent Amiel et consacré aux figures du montage.



Les éléments didactiques (distinction de 3 formes de montage : le montage-découpage, le montage-greffe et le montage-collage, ce dernier pouvant procéder par rupture, rythme ou contagion), judicieusement illustrés par la projection de 3 films (Faces, de Cassavetes, Mon oncle d'Amérique, de Resnais, et In the mood for love, de Wong Kar-waï) et d'extraits de nombreux autres, ont fait tout le charme de ces 2 jours.

Un compte-rendu complet de ce week-end roboratif est désormais en ligne sur le site du Ciné-club de Caen.
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Y a pas que les stats... !
commenter cet article
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 18:47
Après l'été record et ses blockbusters américains (voir le box-office de l'été), voici en début d'automne l'artillerie lourde du cinéma français.

Le mois de septembre, délaissé pour cause de rentrée scolaire, avait été, façon "été indien", le terrain de jeu des tubes de l'été (voir le box-office de septembre) ; cette fois-ci, en octobre, les nouveautés ont repris le pouvoir.

Le petit Nicolas a attiré les foules et domine très largement le box-office du mois, avec ses 4,4 millions d'entrées en 5 semaines d'exploitation, du 30 septembre au 3 novembre 2009. C'est déjà mieux que Là-haut, le Pixar de cet été.

Autre grosse production française adaptée de la BD, Lucky Luke ne réussira pas aussi bien, malgré un nombre de copies plus élévé.

Quant aux Micmacs à tire-larigots des champions à la française du box-office Jean-Pierre Jeunet (derrière la caméra) et Dany Boon (devant), ils ont beau effectué un bon démarrage avec une moyenne de 1000 entrées par copie, leurs résultats souffrent déjà de la comparaison avec ceux des dernières images de Michael Jackson (Michael Jackson's this is it). Et la concurrence à venir du catastrophiste 2012 et du retour des vampires de Twilight ne va sûrement pas arranger les choses...

Autrement, les films d'animation Mission-G et Tempête de boulettes géantes se sont bien préparés à recevoir la visite des bambins pour les vacances de la Toussaint. Avantage tout de même au premier cité, malgré une exposition moins large que son concurrent.

Dans cette avalanche de nouveautés, on notera tout de même encore la présence de Neuilly sa mère !, 2 mois et demi après sa sortie estivale, et vu au total par 2 millions et demi de spectateurs.

Plus égoïstement, on se réjouira surtout des scores intéressants de films plus intimistes (Mademoiselle Chambon, presque 400 000 entrées en 3 semaines, sur 200 copies seulement) ou d'oeuvres d'auteur (l'auri-palmé Ruban blanc de Michael Haneke, 300 000 entrées en 2 semaines, sur moins de 200 écrans).

Le petit Nicolas tire le box-office plus vite que son ombre  
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 16:29
D'après le CNC qui vient de publier son estimation, c'est même plus exactement 15,44 millions d'entrées qui ont été enregistrées en octobre aux guichets de nos cinémas.
C'est 1,1 million de plus qu'en octobre de l'an dernier, pour un score supérieur à la moyenne observée sur les années 2000.
Les pertes sont donc limitées par rapport à l'excellent mois d'octobre 2004 (déficit d'1,8 million d'entrées). 

500 000 entrées par jour en octobre 2009
Ce qui fait que 2009 reste plus que jamais en course pour atteindre le pic de fréquentation annuelle mesuré en 2004 à un peu moins de 196 millions de spectateurs cumulés.
D'autant plus que les mois de novembre et décembre n'avaient pas été extraordinaires cette année-là.
Dans la meilleure des hypothèses, la barre des 200 millions d'entrées pourrait même être dépassée au 31 décembre, ce qui n'est plus arrivé depuis 1982.

160 millions aujourd'hui, 200 millions dans 2 mois ?
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article

Le Blog De Doc Statistic

  • : Le blog de Doc Statistic
  • Le blog de Doc Statistic
  • : Faire rimer amour du cinéma et goût du chiffre !
  • Contact

Critiques-analyses de films

Recherche

Archives