Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 18:28

Le CNC devrait le confirmer cette semaine, les résultats de fréquentation des cinémas en mars seront, comme ces derniers mois, encore bons (même si à des années-lumière du stratosphérique mois de mars 2008, où le phénomène Bienvenue chez les Ch'tis avait battu son plein).

Les productions françaises y auront nettement contribué puisque deux d'entre elles auront été les films les plus vus du 3 au 30 mars.

Si ce n'était un jeu de mots de mauvais goût, on oserait dire que Roselyne Bosch a raflé la mise avec La rafle. Soutenu par l'Education Nationale et par une émission en prime-time sur France 2 la veille de sa sortie, le film sur le Vel' d'Hiv' totalise plus de 2 millions d'entrées en 3 semaines d'exploitation.

L'autre réussite française a prospéré sur un tout autre terrain, celui de la comédie romantique. L'arnacoeur, avec son couple glamour Romain Duris / Vanessa Paradis, a attiré en seulement 2 semaines 1,75 millions de spectateurs (aidé, il est vrai, par le Printemps du cinéma la semaine de sa sortie).

Suit de près l'adaptation par Martin Scorsese du livre de Dennis Lehane, Shutter island, avec Leonardo DiCaprio. Le réalisateur italo-américain tient son plus grand succès au box-office français. Le film a réalisé l'essentiel de sa brillante carrière en mars (1,7 millions d'entrées du 3 au 30), après un gros démarrage à 1 million de spectateurs les derniers jours de février et les premiers de mars. 

Une autre vieille connaissance, Tim Burton, a elle aussi attiré les foules. En une seule semaine, son Alice au pays des merveilles a réuni 1,6 millions de spectateurs. C'est le meilleur démarrage de l'année, ce qu'auguraient ses résultats le jour de sa sortie, le 24 mars (cf. National : classement des meilleurs "premier jour" ).

A eux quatre seuls, ces films ont représenté environ quatre billets vendus sur dix au mois de mars. Cela confirme bien qu'un film doit être LA tête d'affiche la semaine de sa sortie s'il veut espérer truster les premières places au box-office à la fin de l'année... L'immortel (de Richard Berry, avec Jean Reno) le vérifie(ra) : malgré ses 500 copies lors de sa sortie le 24 mars, il a réalisé à peine 500 000 entrées. Ce n'est pas un mauvais score, mais il a sûrement pâti des plus de 700 copies d' Alice... qui ont envahi les écrans français le même jour.

Dans ce contexte, Roman Polanski fait un retour remarqué avec The ghost writer. Il a vendu plus de 800 000 tickets en 4 semaines, ce qui constitue un score méritoire, eu égard à ses quelque 300 copies d'origine. La semaine de sa sortie (le 3 mars) avait d'ailleurs été délaissée par les distributeurs : la tête d'affiche se répartissait entre 4 films (200 à 300 copies chacun). Les trois autres (Nine, le film musical avec un casting féminin pourtant haut de gamme, Daybreakers et ses vampires pourtant à la mode et la comédie à la française Thelma, Louise et Chantal) ont d'ailleurs sombré...

La comédie Tout ce qui brille échappe aussi à la règle, et sera peut-être une des surprises de l'année. Avec beaucoup de concurrence lors de sa sortie le 24 (Alice... et L'immortel), elle a réussi à attirer près de 400 000 personnes, avec 300 écrans à peine à sa disposition.

A suivre également, Les chèvres du Pentagone. Film peu exposé à sa sortie (150 copies), il obtient en 3 semaines un très honnête score de 330 000 entrées.

Dans un genre plus confidentiel encore (moins de 100 copies), Precious parvient néanmoins à se tailler une place dans ce top 30, en ayant pour horizon les 200 000 entrées. Liberté, de Tony Gatlif, réalise également une bonne performance.

On ne peut en dire autant de Chloe. Après avoir perdu de film en film son charme auprès de la critique, Atom Egoyan n'attire plus non plus les spectateurs (moins de 100 000 entrées en 3 semaines, avec pourtant 200 écrans à son service).

Pour conclure, on notera que pour son quatrième mois d'exploitation, Avatar a encore engrangé 450 000 entrées supplémentaires. Le mois de mars aura également permis à Invictus, de Clint Eastwood, de franchir la barre des 3 millions de spectateurs, et à Sherlock Holmes (version Guy Ritchie) de passer les 2 millions.

(cliquer sur l'image réduite pour afficher en pleine page la liste des 30 films ayant fait le plus d'entrées en mars)

box-office top30 2010-03

 

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 19:10
Tim Burton réalise avec sa version d' Alice au pays des merveilles le premier jour d'exploitation le plus prolifique de l'année, avec 250 000 entrées pour le seul mercredi 24 mars, date de sa sortie sur les écrans.

Un mercredi particulièrement fréquenté ce 24 mars, puisque 2 autres nouveautés de la semaine intègrent le clan des 20 meilleurs "Premier jour" : L'immortel, de Richard Berry et avec Jean Reno, en 12ème position, et Tout ce qui brille, de et avec Géraldine Nakache, en 15ème.


1er jour 2010-03-24

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 21:34
Le CNC vient de communiquer les résultats de fréquentation des salles de cinéma le mois dernier : 20,9 millions de tickets ont été vendus en 4 semaines.
L'effet Avatar qui avait dopé la fréquentation du mois de janvier  s'estompe en février. Les résultats, loins d'être mauvais, sont cependant plus conformes aux standards d'un mois de février classique (20,4 millions d'entrées en moyenne dans les années 2000).

Malgré tout, déjà toute proche des 40 millions de spectateurs en 2 mois, 2010 part sur des bases très élevées, légèrement supérieures à l'addition des meilleurs mois de janvier (en 2001) et de février (en 2002) de la décennie (39,7 millions). 2010 compte du coup déjà 5,5 millions de tickets d'avance sur 2009 à la même époque !

Faut-il pour autant d'ores et déjà pronostiquer un nouveau record en fin d'année ? Ce serait aller un peu vite en besogne, car c'est grâce à un deuxième semestre absolument exceptionnel que 2009 avait fait la différence. Ambitieux d'imaginer qu'il devienne la norme cette année...
Plus raisonnablement, on peut anticiper sans risque de trop se tromper les 190 millions d'entrées annuelles, un score dans la fourchette haute des années récentes.

Pour finir, on notera que même si février 2010 n'a pas bousculé les habitudes, ses 750 000 entrées quotidiennes n'avaient pas d'équivalent depuis mars 2008 (880 000 spectateurs par jour), marqué par la sortie d'un certain Bienvenue chez les Ch'tis...

nombre d'entrees cinema par jour 2010-02
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 17:39
Dans la foulée de l'exceptionnel second semestre 2009, 2010 démarre sur les chapeaux de roues.
D'après le CNC, la fréquentation cinématographique s'est élevée à 18,95 millions d'entrées en janvier.
C'est 3,6 millions de plus qu'en 2009, soit une progression de 23,7 %.
Il s'agit du meilleur mois de janvier depuis au moins une quinzaine d'années.
La prolongation de la carrière de Avatar, débutée les 2 dernières semaines de 2009, y est évidemment pour beaucoup.
Les 17,2 millions d'entrées de janvier 1998 (précédent point haut, porté à l'époque par la sortie le 7 de... Titanic du même James Cameron), sont ainsi largement dépassés.

Mais la performance du box-office en ce début 2010 va au-delà de la simple comparaison avec les mois de janvier des années précédentes.
Alors que le premier mois de l'année marque traditionnellement une pause pendant laquelle les spectateurs soufflent un peu entre les 2 mois les plus chargés de l'année (décembre et février), plus de 600 000 personnes en moyenne par jour se sont pourtant rendues au cinéma en ce mois de janvier 2010.
Janvier devrait ainsi peser en 2010 pour 9,5 à 10 % de la fréquentation totale sur l'année. La proportion, plutôt sur une pente (douce) descendante, tournait autour de 8 % ces 7 dernières années.
Mais ce n'est véritablement qu'en janvier 2011 que l'on pourra conclure à un changement durable ou non des habitudes de fréquentation... et de programmation !

fréquentation ciné en janvier
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 18:13
Les bons résultats de fin d'année (cf. National : 22 millions d'entrées en décembre ) ont porté 2009 à un niveau de fréquentation (200,85 millions de spectateurs cumulés) qui n'avait plus été atteint depuis 1982 (201,93 millions d'entrées), comme cela a été analysé dans un article précédent (National : record de fréquentation en 2009 ? oui, mais... ).

Le communiqué du CNC l'évoque : c'est grâce à un exceptionnel deuxième semestre que ce record a été rendu possible.

Au premier semestre, 96 millions de billets ont été vendus, un résultat  très ordinaire (95,9 millions en moyenne sur la période 2001-2008).
Au deuxième semestre, 104,8 millions de spectateurs ont visité nos salles obscures, soit 11,2 de plus que le précédent record (en 2004) !

Plus en détail, quel a été le scénario de cette issue ?
Jusque fin juin, rien ne la laissait présager : 2009 se situait exactement dans la norme, ses mauvais mois de février et juin étant simplement compensés par de très corrects mois d'avril-mai.
Mais un incroyable mois de juillet (cf. National : juillet 2009 affole les normales saisonnières ) va mettre d'emblée 2009 dans le sillage de 2004, meilleure cuvée de la décennie. Les mois suivants, légèrement supérieurs à la moyenne, vont permettre de tenir la cadence... avant le coup d'accélérateur décisif qui intervient en novembre (cf. National : près de 21 millions d'entrées en novembre 2009 ! ), et met à portée pour la première fois la barre symbolique des 200 millions d'entrées. Ne restait plus qu'à transformer l'essai, ce que la bonne fréquentation en décembre va concrétiser...

entrees mensuelles cumulees 2009-12

Côté négatif, cette hausse de la fréquentation annuelle a bénéficié en priorité aux grands exploitants (+ 7,9 % par rapport à 2008), les petits exploitants en étant tenus à l'écart (+ 0,4 %)...

Le corrélat est que la fréquentation des cinémas continue de se concentrer dans les grandes villes (+ 5,7 % en Ile-de-France, + 8 % dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, + 5 % dans celles de 20 à 100 000) et se réduit sur le reste du territoire (-2,4 %)...
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 16:20
L'année 2009 s'est terminée sur un bon mois de décembre à 22,04 millions d'entrées (cf. le communiqué du CNC).
Sans être à la hauteur de 2001 (24,30), c'est un score au-dessus de la moyenne de la période 2001-2008 (20,94), et surtout nettement meilleur que ces deux dernières années (moins de 18 millions).

Avec 711 000 spectateurs chaque jour dans les salles, décembre a été le mois le plus fréquenté de l'année, aidé en cela par le fait que le millésime 2009 de février a été relativement faible (il n'arrive qu'en troisième position cette année, derrière décembre donc, mais aussi novembre, alors qu'il est le plus souvent en tête).

nombre d'entrees cinema par jour 2009-12

Avatar a bien sûr été la locomotive de ces bons résultats, aidé par la suite de Arthur et les Minimoys (bien décevante pourtant, eu égard à ses 925 copies en circulation, soit la deuxième plus grosse machine de 2009 derrière Harry Potter), mais aussi, plus modestement, par Paranormal activity (qui à force d'être annoncé partout comme le film surprise avant même sa sortie, a fini par la créer...).

box-office top20 2009-12

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 18:47
Voici donc la liste des 100 films ayant fait le plus d'entrées dans les salles de cinéma en France en 2009 (cliquer dessus), obtenue en compilant les tops 20 de chacune des 52 semaines de l'année. La période couverte va donc du 31 décembre 2008 au 29 décembre 2009.

box-office top100 2009

Ce n'est certes pas la solution idéale, mais en attendant les résultats officiels du CNC qui n'arriveront que dans quelques mois, c'est ce que l'on peut obtenir de mieux avec les données disponibles gratuitement sur le Net.

Précisons néanmoins que de cette manière, on connaît environ 89 % de l'ensemble des entrées réalisées toute l'année sur tout le territoire métropolitain.
ça n'en frustrera pas moins les amateurs de films plus confidentiels, pour la grande majorité desquels on ne dispose d'aucune information, ou alors très parcellaire, sur leur fréquentation...

L'autre souci posé par cette méthode est que lorsqu'un film sort du top 20 hebdomadaire, on n'a plus d'information sur la poursuite de sa carrière. Les données proposées ici sont brutes, sachant que pour se rapprocher de la réalité, il faudrait ajouter quelques dizaines, voire une centaine de milliers de spectateurs à chaque film. A cause de cette imprécision, le classement pourra différer légèrement de celui officiel qui paraîtra plus tard.

La fréquentation des deux derniers jours de l'année étant ignorée avec cette méthode, les résultats et la position des films encore en exploitation alors sont eux aussi sous-estimés. Peut-être les spectateurs des 30 et 31 décembre d' Avatar et d' Arthur et la vengeance de Maltazard permettent-ils à ces films de combler le retard de 5 ou 600 000 entrées sur Harry Potter pour l'un, d'une centaine de milliers sur Gran Torino pour l'autre ?




Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 18:00
C'était annoncé (National : "nous devrions [...] probablement frôler les 200 millions (d'entrées)").
La dernière semaine de 2009, la meilleure de l'année (avec plus de 6,5 millions d'entrées du 23 au 29 décembre), ne fait que le confirmer.
La barre des 200 millions d'entrées devrait être, sinon franchie, du moins frôlée de très près. [ndlr : elle est officiellement franchie depuis le communiqué du 8 janvier du CNC]

Est-il juste pour autant de parler de nouveau record de fréquentation des cinémas ? Ou est-ce abusif ?
Pour répondre, un peu d'histoire (et de géo aussi, mais ce sera pour d'autres occasions), même en statistique, ne peut pas faire de mal, bien au contraire.

Si l'on prend un peu de recul, sur une vingtaine d'années, il est évident que 2009 est très largement au-dessus des standards. La fréquentation des cinémas avait atteint un point bas historique à l'orée des années 90, concrétisé en 1992, à 116 millions de spectateurs cumulés. Entre cette date et aujourd'hui, la différence est donc de 84 millions d'entrées et la croissance supérieure à 70%. Cette forte progression a connu deux phases bien distinctes.

D'abord un rebond spectaculaire dans les années 90, impulsé notamment par la rénovation du parc de salles et le développement des multiplexes. En 2000, la fréquentation était déjà remontée à 165 millions d'entrées. Au cours de cette  période de croissance rapide et continue, seuls deux "accidents" de parcours (mais heureux) sont intervenus : en 1993 (avec le succès des Visiteurs - environ 14 millions d'amateurs en salles) et en 1998 (avec Titanic, naufrage de près de 21 millions de spectateurs - et vrai record pour le coup).

Puis est venu le temps de la stagnation dans les années 2000. Mais pas le calme plat pour autant, car cette "stabilité" autour de 185 millions d'entrées annuelles a été marquée par des heurts incessants. A chaque pic succédait un creux, et à ce creux, un rebond. La fréquentation des salles de cinéma a ainsi constamment oscillé durant la décennie, entre 175 et 195 millions d'entrées (grosso modo).

L'année 2009 semble changer la donne, puisqu'elle sort de cette fourchette, et qu'il s'agit d'une deuxième année de hausse consécutive. 

Box-office historique 1989-2009
Si l'on élargit la focale à une cinquantaine d'années, le constat n'est peut-être plus tout à fait aussi évident.
Comme cela a été déclaré par le CNC et repris par les journaux récemment, les 200 millions d'entrées en 2009 constituent du jamais-vu depuis 1982 et 1983... en laissant de côté le fait que la France compte tout de même 8 millions d'habitants supplémentaires depuis cette époque.

Quoi qu'il en soit, on reste très très loin des 400 millions d'entrées du milieu des années 50 !
La chute de la fréquentation n'en a été que plus vertigineuse ensuite... Elle est divisée par plus de 2 à l'aube des années 70
La décennie qui suit enraye l'effrondrement et est très stable, à environ 180 millions de spectateurs chaque année.
La première moitié des années 80 fait croire à un renouveau... à tort, puisque création de Canal + et démocratisation du magnétoscope aidant (?), les spectateurs désertent derechef massivement les salles jusqu'au début des années 90.

Box-office historique1955-2010

Pour résumer, le dernier demi-siècle de fréquentation des salles de cinéma est passé par 7 moments :

          1) un point haut au milieu des années 1950 (autour de 400 millions d'entrées) ;

          2) un effondrement vertigineux au cours des années 1960 ;

          3) une stabilisation aux environs de 180 millions d'entrées dans les années 1970 ;

          4) une rémission passagère au début des années 1980 ;

          5) une rechute jusqu'à l'orée des années 1990 ;

          6) un véritable renouveau dans les années 1990 ;

          7) une vitesse de croisière (avec à-coups) à 185 millions d'entrées dans les années 2000.

L'année 2009 inaugure-t-elle une 8ème étape, avec une nouvelle phase de croissance (liée par exemple à la projection numérique et à la 3D) ?
Ou ne sera-t-elle qu'un heureux épiphénomène sans lendemain ?
Pire, se peut-il qu'elle nous abuse comme ses jumelles de 1982 et 1983 ?...

Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 22:01
Ni rabâchage, ni méthode Coué de notre part : ce sont les conclusions récentes de Véronique Cayla, présidente du CNC, elle-même !
Citée notamment par le Monde (ici) le 18 décembre dernier, celle-ci indique que "nous devrions, mais il reste 15 jours qui pèsent lourd dans l'exploitation, être bien au-dessus de 195 millions d'entrées et probablement frôler les 200 millions".

Dès les résultats exceptionnels de juillet connus, nous envisagions déjà une telle issue à cette année 2009 (cf. National : juillet 2009 affole les normales saisonnières ), qui sera donc bien record.

Car comme il est également précisé dans l'article et comme nous le rappelions mi-novembre (cf.National : 15 millions d'entrées en octobre  ), ce sont les niveaux de fréquentation de 1982 et 1983 qui vont être retrouvés.
Nous ajouterions que ces 2 années étant elles-même atypiques, c'est même 40 ans en arrière qu'il faut remonter (1968) !
Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 18:32
On ne sait si les Mayas l'avaient prévu dans leur calendrier, mais si les chiffres du box-office ont été explosifs en France en novembre 2009, c'est en partie grâce à eux. Enfin, à Roland Emmerich, qui prétextant leurs prédictions de fin du monde, s'est régalé avec 2012 à ravager la planète... et les esprits, qui se sont rendus en masse dans les salles pour se rincer l'oeil. Près de 4 millions de ses tickets ont été vendus en 3 semaines d'exploitation (dont 2,2 les seuls 7 premiers jours).

Le box-office a également été vampirisé (ha, ha) en novembre par le deuxième chapitre de Twilight. Fort du succès de sa première partie en début d'année, il a rempli les salles, et fait mieux en deux semaines (3,3 millions d'entrées au 1er décembre) que son devancier sur toute sa carrière (2,8 miilions d'entrées environ). Il faut dire que le juteux premier chapitre avait incité à multiplier les copies et envahir les écrans (455 copies en circulation pour la sortie du film inaugural début janvier, 755 pour celle de la suite, le 18 novembre).

Un autre mastodonte de l'année, Le petit Nicolas, a contribué à l'épidémie de sorties ciné qui a sévi dans l'Hexagone en novembre. Pas loin d'un million de paires d'yeux ont encore succombé le mois dernier au virus de l'adaptation de la bande dessinée de Sempé et Gosciny, ce qui porte le nombre de "victimes" à 5,3 millions en 2 mois. Seuls L'âge de glace 3 et Harry Potter ont été plus contagieux cette année.

Il a fallu compter également avec les 700 000 fans éplorés de Michael Jackson (This is it). L'évènement, forcément imprévisible, a probablement coûté quelques entrées à Micmacs à tire-larigot, sorti en même temps. Les 600 000 spectateurs en novembre du film de Jeunet sont venus s'ajouter aux 600 000 de la première heure fin octobre, ce qui fait peu pour ce qui s'annonçait pourtant comme pouvant casser la baraque (Dany Boon...).  Autre victime collatérale française de cet encombrement de planning, Lucky Luke. Malgré un héros de BD populaire et Jean Dujardin au casting, le film a disparu des écrans plus vite que son ombre (tout au moins pour une sortie aussi massive : presque 700 copies fin octobre...).

Il était pourtant possible de tirer son épingle du jeu. C'est ce qu'a démontré Le concert, qui a su se frayer un chemin parmi tous ces géants, et attirer 1,1 million de spectateurs.

 Catastrophisme clinquant et fantastique fleur bleue au sommet


Repost 0
Published by Doc Statistic - dans Stats nationales
commenter cet article

Le Blog De Doc Statistic

  • : Le blog de Doc Statistic
  • Le blog de Doc Statistic
  • : Faire rimer amour du cinéma et goût du chiffre !
  • Contact

Critiques-analyses de films

Recherche

Archives